Jordane Arrivetz : quand l’hospitality infuse la décoration de Capital 8

Avec le développement du télétravail depuis les cafés et autres lobby d’hôtel, il apparaît que cultiver une ambiance studieuse tient plus à l’attitude qu’au respect d’un décor bien précis. L’occasion pour le tertiaire de développer des collaborations avec des architectes d’intérieur venus d’autres horizons comme Jordane Arrivetz, fondatrice son agence de design intérieur.

Pouvez-vous nous parler du rôle de l’agence Jordane Arrivetz dans l’écosystème du projet Capital 8 ?

L’agence Jordane Arrivetz est une agence de décoration spécialisée dans l’hôtellerie. Nous intervenons désormais sur des projets tertiaires lorsque ceux-ci recherchent une approche différente des codes de leur secteur, empruntés au résidentiel et inspirés des codes de l’hôtellerie.
Notre proposition pour Capital 8 a séduit justement parce qu’elle se distinguait dans ces environnements de travail uniformes. Nous avons fourni un énorme travail de dessins sur-mesure pour projeter notre vision : une vraie expérience sensorielle pour chaque espace afin que les occupants se les approprient.

Quels ont été vos parti pris sur ce projet ?

L’architecture du bâtiment étant assez géométrique, composée de verre et de métal, nous avons eu envie de créer une bascule dans les espaces intérieurs avec des formes souples, féminines et arrondies. Nous avons privilégié des matériaux naturels et de qualité, la pierre, le bois, qui se patinent avec le temps. Le travail du lighting designer et de l’acousticien ont permis d’étoffer un cheminement qui parle à tous les sens.

Quelle expérience avez-vous souhaité proposer ?

La décoration de Capital 8 offre désormais différents parcours dans lesquels tout n’est pas donné à voir. Il y a bien sûr une continuité entre les espaces mais aussi des surprises qui viennent rythmer la découverte. En utilisant peu de couleurs, on donne vraiment la part belle aux textures et aux lumières. C’est ce qui crée la chaleur et la densité que nous recherchions.

Quel regard portez-vous sur la mixité dans l’immobilier en général ?

C’est un vaste sujet ! Les métiers du bâtiment comptent de nombreuses femmes, notamment en architecture d’intérieur mais celles-ci sont ensuite mal représentées sur le terrain. Les agences de décoration, comme la mienne, sont par exemple très féminisées là où les chantiers et les bureaux d’étude restent des univers majoritairement masculins. Être confrontée à ce rapport femmes-hommes déséquilibré n’est pas toujours facile car il oblige parfois à sortir de sa zone de confort pour prendre pleinement sa place.

Aujourd’hui en tant que dirigeante, je ne suis plus confrontée aux mêmes dérives, pour autant je reste très attentive à l’expérience vécue par mes collaboratrices. D’autant que je remarque que sur les projets où les équipes projet sont mixtes, comme Capital 8, la communication est plus apaisée, la collaboration se passe mieux car le rapport de force est moindre. Nous avons donc tout intérêt à ce que plus de femmes soient présentes, à chaque stade du projet et dans toutes les strates de l’entreprise !

Découvrez Jordane Arrivetz dans l’épisode 10 de Forward Together !

S01E10